Il est possible de renégocier son crédit immobilier plusieurs fois

Alors que le taux moyen de crédits immobiliers a enregistré une nouvelle baisse en mai au point de se retrouver à 1,75% au bout de 15 ans et 1,95% au bout de 20 ans d’après Empruntis, il est possible de renégocier l’emprunt.

Au bout de trois ans, la baisse dépasse 150 points de base. Cependant, il est considéré qu’une renégociation devient plus intéressante quand l’écart entre le nouveau taux et le vieux taux se trouvent entre 70 et 100 de points de base », explique Cécile Roquelaure, directrice des études chez Empruntis.

Avec cette baisse, les choses impossibles à faire hier deviennent plutôt normales. En fait, actuellement plusieurs particuliers renégocient leur crédit immobilier à maintes reprises. Meilleurstaux.com par exemple, sur les différents dossiers qu’ils reçoivent, 10% représentent la renégociation.

« Il n’y a rien d’étonnant, car un quart de nos clients renégocient pour la seconde fois, leur crédit » indique Philippe Taboret, président de Cafpi. Sauf que pour renégocier le crédit immobilier, certaines conditions doivent être réunies sur trois. Il faut que l’écart soit de moins 1% au moins entre le dernier taux et l’ancien.

Espagne: ruée vers l’immobilier espagnol en baisse

Entre 2008 et 2013, les prix ont connu une baisse de 30%. Bien que les prix aient rebondi, dernièrement, les prix des appartements en Espagne demeurent chers, surtout dans certaines communes de la Costa Blanca.

Après avoir connu des baisses pendant six années, l’immobilier en Espagne a repris le chemin de la croissance depuis 2014. Les ventes ont redécollé de 33% entre 2013 et 2015 ; d’après une étude du Crédit Foncier. Le nombre de maisons neuves qui demeure très cher comparé au sommet de 2009 commence à chuter.

Résultat, les prix qui avaient commencé à chuté de 30% entre 2008 et 2013, ont également repris avec 7% croissance en deux ans. Cette tendance a poussé les étrangers à profiter de cette opportunité pour investir dans l’immobilier des vacances. «  La majorité des opérations effectuées par les étrangers a doublé entre 2009 et 2015 », explique l’étude. Tout cela est favorisé par un taux très alléchant à Barcelone, qui est la ville où le m2 était vendu à 3.392 euros le m2 en 2015.

Dans la capitale espagnole, Madrid, les prix des m2 tournaient autour de 2.820 euros le m2 et à 2.759 à Bilbao entre 2014 et fin 2015). Par contre, la ville touristique Costa Blanca, propose des prix plus intéressants avec des maisons dont le m2 est proposé à 1.205 euros à Alicante et à 1.438 euros le m2 à Valencia.

Immobilier : Création d’un site pour diminuer les commissions d’agents par deux Bordelais

Un nouveau site vient de voir le jour et dédié au secteur de l’immobilier. Créé par deux bordelais, cette plateforme permet au vendeur de déterminer le prix de la commission de l’agent immobilier.

Le but de ce site, sera d’améliorer l’image du secteur et lui fournir des revenus complémentaires.

« Grâce à Vanted nous marquons ici, la fin des commissions impressionnantes qu’imposent les agences immobilières ». Ce site a été créé par Vivien Cazaubon, 28 ans, consultant marketing indépendant, qui après avoir écouté ses amis se plaindre des commissions exorbitantes des professionnels de l’immobilier.

Le vendeur a le droit de fixer le montant de la commission

Ce site qui sera lancé en fin avril, consiste au fait que le vendeur d’une maison, fixe lui-même le montant de la commission de l’agent. Cependant, il ne sera pas question de faire concurrence aux professionnels de l’immobilier » se défend-t-il. En plus, Vivien Cazaubon a créé Vanted avec un vendeur de biens, Edy Abboud, PDG de l’agence Bordeaux métropole immobilier.

Les vendeurs ont le choix

Vanted se distingue des autres sites en se plaçant en amont de la vente et fourni tous les matins aux professionnels de l’immobilier des vendeurs capables d’utiliser leurs services mais à des prix acceptables. « D’après nos estimations, près de 100 000 professionnels de l’immobilier pourraient être intéressés par notre site, car de nos jours, un vendeur sur trois peut faire son travail en passant outre, leur services « , indique-t-il.

Le concept a séduit le Réseau Entreprendre Aquitaine, qui en a fait l’un de ses lauréats en janvier dernier. Toute la question est désormais de savoir comment Vanted va monétiser son service. « Notre business model n’est pas encore déterminé », reconnaît Vivien Cazaubon. « Nous envisageons plutôt un abonnement que s’acquitterait seulement le vendeur », dévoile-t-il.

Le plus dur reste maintenant à faire : convaincre les professionnels de l’immobilier, mais aussi les vendeurs de passer par Vanted. Car, en face, la concurrence s’appelle Le Bon Coin.

Le printemps immobilier

De plus en plus de français, sont attirés par le fait d’investir dans la pierre. Vu qu’actuellement les prêts sont accordés à des taux presque nuls, il serait judicieux de profiter de l’occasion en achetant des biens immobiliers. Bien qu’on remarque une baisse des prix depuis plusieurs années, son instabilité n’influence guère le cours de la Bourse. L’immobilier se distingue tout de même par sa valeur d’usage.

Ajouté à cela, vous avez la loi Pinel qui encourage à acheter un bien immobilier neuf donnant aussi la possibilité de louer le bien à ses enfants, alors que la loi Duflot ne le permettait pas, au point d’être désavoué par les épargnants.

L’immobilier propose aussi un rendement important, bien qu’il ne soit pas impressionnant. Mais quand on le compare à d’autres actifs non risqués, il présente tout de même plus d’avantage.

A part, les montages précis, la fiscalité sur les gains fonciers, est très chère. Également, les revenus des plus-values malgré une exonération de la propriété principale restent tout même insignifiants. D’autre part, la taxe foncière ne connaît aucun recul. C’est la même chose pour les charges, à part le fait que les prix de l’énergie aient chuté au point de ralentir de façon provisoire une inflation croissante.

Crédit immobilier : le taux ne fait pas tout

La baisse considérable des taux des crédits immobiliers pourraient d’avantage réjouir les acquéreurs. Ceux-ci viennent de chuter en dessous de 2 % en moyenne. Une première depuis vingt ans. Philippe Taboret, directeur général adjoint du Conseil à l’accession et au financement en prêts immobiliers (Cafpi) a indiqué « Ces taux pourraient se retrouver à des niveaux impressionnants en avril ». Si les futurs acheteurs sont souvent concentrés sur les taux, ceux-ci ne remplissent pas toutes les attentes. Plusieurs notons importantes doivent être apprises avant d’aller discuter avec son banquier ou contacter un courtier, tout ça pour bénéficier de l’offre la plus attractive.

Souscrire grâce à la délégation d’assurance

L’une des choses les plus importantes, est l’assurance de l’emprunteur dans n’importe quel projet immobilier dont le taux peut atteindre environ 20% du coût total.

Plusieurs éléments sont demandés comme l’assurance décès, incapacité du travail, l’invalidité pour souscrire à un prêt immobilier simple, mais il est également possible de souscrire dans une autre institution via la délégation d’assurance.

Quand plusieurs banques offrent des contrats spéciaux, d’autres courtiers proposent des assurances adéquates et très avantageuses, surtout pour les jeunes, non-fumeur, et bien portants.

Et donc, un couple jeune se trouvant dans cette catégorie, peut obtenir un taux d’assurance tournant autour de 0,11 %, alors que les banques offrent des taux situés à 0,30 %.

Acheter une maison en bord de mer en 5 étapes

La villégiature à la mer attire de plus en plus d’investisseurs et l’air marin et la douceur du climat font des cotes méditerranéennes et atlantiques une destination attrayante pour une résidence secondaire ou principale. Le marché immobilier relativement saturé sait proposer certaines pépites qu’il n’est pas toujours facile de dénicher. Les conseils que vous trouverez sur http://www.immobilier-france.fr vous aideront à faire le bon choix et acheter votre maison ou votre appartement en bord de mer en toute sérénité.

Quel type de logement choisir

Du studio de 35m2 au mas avec plusieurs hectares de terrains, tout est possible pour peu que l’on ai les moyens et que l’on soit décidé sur l’utilisation du bien à acheter. Les offres en bord de mer sont importantes sur les logements à destination du locatif. Situés dans des résidences avec parfois vue sur la mer, ils offrent une proximité plage qui favorise leur location estivale. Si vous cherchez une villégiature, vous pourrez en dehors des périodes que vous désirez, louer assez facilement votre bien tout au long de l’année. Dans le cas des maisons et propriétés proches du littoral, elle sont assez rares et souvent gérées par des réseaux spécialisés.

Si votre budget est serré, privilégiez les petites maisons en bord de mer. Le site immo-france est particulièrement bien fait à ce sujet et regroupe bon nombres de maisons de particuliers agences à vendre en bord de mer : http://www.immobilier-france.fr/petite-maison-bord-mer

Les catégories liées à la mer

On pourra identifier 4 grandes catégories de logements. Les biens immobiliers dits « proche mer » sont situés dans les terres avec une approche obligatoire en voiture ou en transport en commun. Les appartements avec « vue mer » sont comme leur nom l’indique situés dans un champ de vision permettant de voir ou d’apercevoir la mer. Le « bord de mer » présente des habitations à proximité immédiate avec seulement une rue ou un terrain à traverser. Enfin les « pieds dans l’eau » autoriseront un accès privatif à la plage ou à une crique avec parfois la présence d’une marina.

Choisir le bon promoteur ou la bonne agence

Si vous choisissez de faire construire, vous devrez suivre et respecter un calendrier fixé à la signature. Ce type d’investissement nécessite de la disponibilité pour le suivi de construction. Dans le cas d’achat dans l’ancien, certaines agences sont spécialisées dans la vente de biens en bord de mer et proposent un panel d’offre sur tout le littoral afin de répondre à la demande. Dans un cas comme dans l’autre, il faut étudier plusieurs propositions et faire jouer la concurrence.

Ne sous-estimez jamais les prestations

Que ce soit pour y habiter ou pour de la location un bon achat doit suivre des règles précises. Les logements de bord de mer sont souvent faibles en surface et il faut prévoir leur utilisation avant d’en faire l’acquisition. Vérifier l’espace de jeu pour les enfants, les dépendances de type balcon ou terrasse pour vivre l’été en extérieur. Ces critères seront d’autant plus importants si vous souhaitez louer votre bien. La sécurité des accès et la mise à disposition d’une place de parking valorisera grandement votre appartement.

Constituez-vous un patrimoine immobilier

Bien que l’on observe un ralentissement du marché, les biens en bord de mer sont une valeur sure pour un investissement durable. Les locations sont moins indexées que sur l’habitat traditionnel et un bon calcul de rendement vous permettra de faire des économies non négligeables grâce aux avantages fiscaux. Les prix en bord de mer sont plus importants à l’achat mais cette différence se retrouvera de la même manière à la revente ou à la location.

Le bord de mer reste la destination favorite pour trouver la paix et le dépaysement mais l’investissement immobilier est également très fort. Quel que soit votre objectif, prenez le temps d’étudier en détail le marché des lieux de bord de mer pour faire le bon choix.

Immobilier: 2015 proches des années 2000

Le marché du vieil l’immobilier a affiché des chiffres qui se rapprochent de ceux du début des années 2000, avec quelque 800.000 ventes évaluées en 2015, d’après une affirmation de la Fnaim, ce jeudi. Après avoir traversé un 1er semestre immobile, le niveau a connu une hausse « de façon maintenue et rapide depuis juin, permettant d’atteindre, ou encore de dépasser 800.000 ventes sur l’année 2015″, a jugé l’organisation professionnelle, au cours d’un point de presse »

753 000 transactions constatées en fin septembre

On remarquait donc, un volume proche des performances historiques de la première partie des années 2000″, a-t-elle précisé. Pour la Fnaim, cette « accroissement des ventes montre le fait que les acheteurs ont arrêté de devancer des baisses de prix et ne sont donc plus susceptibles d’attendre pour réaliser leur projet ». A l’entame du mois de décembre, les notaires ont avancé 753.000 transactions remarquées à fin septembre, sur les 12 derniers mois, c’est à dire un volume en augmentation de 4%.

Plusieurs régions concernénées

Cependant le marché est encore « à deux vitesses », comme cette reprise des échanges ne porte pas sur tous les segments du marché, ou « pas au même degré », a remarqué la Fnaim. Ainsi les ventes connaissent une hausse dans de nombreuses régions comme la Bretagne avec+19,7%), l’Aquitaine affichant +18,3%, le Centre, la Basse-Normandie et Rhône-Alpes avec +17% à +18%, et en amélioration en Champagne-Ardenne, Midi-Pyrénées, Franche-Comté et Limousin partant de +11% à 13%, ou encore en Auvergne +8,8%.

En Corse (+4,8%) par contre, la reprise est moins conséquente. Concernant les prix, ils ont baissé de 1,9% au niveau national soient -2% en province, -1,4% en Ile-de-France, d’après les chiffres de la Fnaim.

Immobilier : les prix chutent en Ile-de-France

La remontée du marché immobilier est certaine. En Ile-de-France, les ventes ont évolué de 42 %. Toutefois les prix ont du mal à décoller même à Paris où le prix moyen du mètre carré touche quand même 8.000 €.

C’est connu depuis de nombreux mois. La reprise est de retour. La note de la situation immobilière des notaires franciliens montre que l’activité connait une hausse.

42.000 logements anciens ont été vendus

En Ile-de-France 42 000 maisons ont été cédées entre septembre et novembre 2015. Cela occasionnera une hausse de 42 % alors qu’en 2014 à la même période, la situation était bien différente. Une performance vue que ce niveau d’activité dépasse 21 % à la moyenne de ces 10 dernières années ! Sur toute l’année 2015, l’évolution des ventes est de 15 %.

Paris, toujours aussi attachante.

Cette reprise touche inexorablement tous les départements de l’Ile-de-France. Mais la ville où cela est plus impressionnant c’est à Paris. Entre septembre et novembre 2015, 9.500 logements ont été cédés, représentant une augmentation de 49 %. Cette évolution impressionnante doit cependant être dédramatisée car en 2014 à la même période, les ventes avaient été ralenties par la fin du système d’abattement de 25 % sur les plus-values.

Les prix descendent.

Mais cette reprise n’empêche pas pour autant que les prix franciliens soient en baisse de 0,7 %. Pour les appartements, la chute constatée est de 1,1 %. Par contre, les prix des maisons sont restés proportionnellement stables. Au fur et à mesure qu’on quitte des centres de villes, cette aptitude à la baisse s’agrandit. Entre septembre et novembre 2015, le prix moyen sur la région était de 5.270 €/m². Tandis qu’à Paris, il est encore de 8.000 €/m².

2016, les prix stables ?

Si on prend en compte les avant-contrats, les notaires franciliens visent une stabilisation des prix dans paris sur le trimestre.

Des studios US rachetés par un géant chinois

Dalian Wanda, qui œuvre dans l’immobilier et le divertissement, est en pourparlers pour l’acquisition d’une participation de contrôle dans les studios américains Legendary Entertainment, ce qui permettrait au conglomérat chinois d’accéder à Hollywood, d’après le New York Times et le Financial Times. Cette opération donnerait de la valeur à l’action de Legendary Entertainment entre trois et quatre milliards de dollars.

Wang Jianlin, un ex militaire, était devenu célèbre à l’étranger en 2012 en acquérant la chaîne de salles de cinéma américaine AMC Entertainment pour 2,6 milliards de dollars (2,36 milliards d’euros). En janvier 2015, le milliardaire a acquis pour 1,05 milliard d’euros la société suisse de marketing sportif Infront, chargée surtout d’exploiter les droits de retransmission de la Coupe du monde de football. Il a ensuite racheté 20% du capital du club de football espagnol Atletico Madrid.

Le milliardaire, qui fait habituellement l’objet d’affirmations sur ses liens prétendus avec le pouvoir chinois, avait admis dernièrement que le beau-frère du président Xi Jinping avait acheté, puis vendu, des actions dans son entreprise. Legendary dispose d’une série de département actifs dans le cinéma, la télévision, les jeux vidéo ou encore la bande dessinée.

Icade vend ses bureaux pour 165 millions €

La foncière Icade a déclaré lundi avoir vendu pour 165 millions d’euros à Deka Immobilien, un fonds d’investissement allemand qui travaille dans la propriété immobilière, l’immeuble de bureaux Le Millénaire 2, installé dans le XIXème arrondissement de Paris.

« Le Millénaire 2 jouit d’une surface de 28.500 m2 sur six étages, totalement loués à quatre locataires de renom »: l’agence régionale de santé, le ministère de la Justice, Saint Louis Sucre et l’Ifop, explique le communiqué. « Cette transaction confirme l’attractivité du parc du Millénaire sur lequel deux autres projets sont en cours de développement », souligne Icade.

Dans ce bâtiment sera installé le siège social de Veolia, avec 45.000 m2 de surface qui sera mis à disposition à l’été 2016, et le Millénaire 4, d’une superficie de 24.500 m2 qui sera livré en octobre 2016. La foncière a précédemment développé sur ce site avec Klépierre le centre commercial Le Millénaire, qui a ouvert ses portes en 2011 au nord de Paris, à côté de la porte d’Aubervilliers.

Il faut rappeler en passant qu’Icade est une société immobilière d’investissement cotée, avec comme actionnaire principal la Caisse des dépôts. A la fin du mois d’octobre, l’entreprise disposait d’un portefeuille immobilier de 9,17 milliards d’euros.