Retraite

Cumul emploi retraite : une victoire pour les retraités des entreprises minières

Les ex mineurs qui travaillaient au sein des industries électriques et gazières (IEG) sont désormais autorisés à acheter des droits à la retraite jusqu’à l’âge de 62 ans et vendre en même temps leurs retraites des mines.

L’article 19 V de la loi du 20 janvier 2014, prévoit que les travailleurs qui ont soldé une retraite dans un régime de base légalement nécessaire et qui se remettaient ou continuaient à travailler n’aurait plus le droit à des indemnités vieillesse à partir du jour où ils liquide la première retraite de base.

En clair, depuis le 1er janvier 2015, les ex-mineurs qui vendaient leurs pensions des mines à 55 ans avaient la possibilité de travailler dans les IEG comme ceux qui les ont précédés, mais cela ne leur permettait plus de bénéficier de droits à la retraite importants au sein des industries électriques et gazières.

Cependant, les ex mineurs se sentaient lésés par cette décision, alors qu’ils avaient été engagés dans les industries électriques et gazières et qui n’avaient pas demandé à liquidé leur pension minière.

Vu cette mesure qui bloquait les indemnités dédiées aux mineurs comme prévu dans les règles de reconversion, notre fédération a interpellé le gouvernement afin qu’une exception soit faite pour les ex mineurs charbonnages de France ou autres entreprises du secteur minier dans lesquelles les travailleurs étaient régis par le régime minier.

Ce qui a été fait avec l’article 55 de la loi de financement de la Sécurité sociale pour 2016 et le décret du 26 avril 2016 concernant les conditions dans lesquelles, les règles du cumul emploi-retraite doivent être appliquées dans le régime de retraite des mines.

PrécèdentSuivant
Louis
Co-créateur de HCMA.fr - Spécialisé en Banque et Bourse