Bourse

La Bourse de Paris agitée (-0,61%) après une séance désagréable

La Bourse de Paris affichait un air nerveux mardi matin, poussant en baisse (-0,61%) alors qu’elle a ouvert positivement suite à une séance ardue où les embarras du secteur bancaire ont bloqué les inquiétudes reliées à la croissance mondiale.

A 09H34 (08H34 GMT), l’indice CAC 40 enregistrait une perte de 24,76 points à 4.041,55 points. La veille, il avait clôturé en forte chute de 3,20%, à 4.066,31 points, atteignant son plus bas niveau depuis décembre 2014.

« Le rebond de l’ouverture était surtout technique, car le marché demeure très nerveux et fragile », a indiqué Xavier de Villepion, un vendeur d’actions de HPC.

« Tant que les banques ne se rattrapent pas un peu, c’est la confiance qui est affectée », a-t-il poursuivi.

« Les signes de stress s’amoncellent sur les marchés maintenant au passage l’affolement qui règne depuis le début de l’année » et « dans cette situation, la question n’est pas de savoir si le CAC 40 va descendre sous les 4.000 points mais plutôt de savoir à quel moment cela va survenir », a avancé Christopher Dembik, un économiste de Saxo Banque.

« L’état des banques est ce qui inquiète actuellement les investisseurs. La hausse poursuivie des prêts non compétitifs en Italie, évalué à 225 milliards d’euros en janvier passé, à créer le doute sur tout du secteur bancaire européen », a-t-il continué.

« Le stress sur le secteur bancaire grandit d’avantage et le risque de diffusion existe bel et bien. En zone euro particulièrement », a aussi jugé John Plassard de Mirabaud Securities.

« Les investisseurs craignent que l’asthénie des taux d’intérêt certainement une scansion des taux négatifs et une politique monétaire solidement conciliante ne finissent par représenter un poids sur leurs résultats », a-t-il compléter.

L’Allemagne a de son côté réalisé un excédent commercial excellent l’an passé. Par ailleurs, l’industrie allemande a mal achevé l’année 2015 avec un repli de 1,2% sur un mois de la production en décembre.

PrécèdentSuivant
Louis
Co-créateur de HCMA.fr - Spécialisé en Banque et Bourse