Retraite

Pour l’OCDE, il faut aligner les régimes de retraite public et privé

Plusieurs régimes s’accordent pour que soit rétablit l’équité entre fonctionnaires et employés du privé, mais notamment pour générer des fonds d’échelle et de proposer les meilleures visions de carrières.

Face à un vieillissement de la population, à une crise économique frappée d’une inflation faible et de taux d’intérêt au plus bas, la majorité des pays membres de l’OCDE ont lancé des réformes afin que les régimes de retraite et le pouvoir d’achat des retraités soit durable.

Cependant, dans une partie de ces pays de l’OCDE, quand les agents de la fonction publique partent à la retraite, touchent une pension 20 fois supérieure que celle que touchent les employés du privé, d’après le rapport Perspectives des pensions de l’OCDE, comme on le voit en France, Belgique et en Allemagne ou encore en Corée. Ces pays gardent des régimes de retraites différents. En ce qui concerne les pays de l’OCDE où les pensions touchées par les retraités du secteur public sont égales à celles que gagnent ceux du privé et donc égal à 1990, un quart d’entre eux supportent encore différents régimes issus du passé.

Main d’œuvre mobile

Mais si les régimes public-privé venaient à être égaux, cela ne produirait que des avantages d’après l’OCDE. D’abord, cela plus tue l’injustice, car il n’est pas facile d’expliquer pourquoi des fonctionnaires touchent une pension supérieure à celle du privé. Ensuite, vu le caractère économique, cela permet de faire des économies d’échelle avec un régime associé surtout concernant la collecte des cotisations, la gestion de dossiers et le paiement des prestations.

Pour finir, le fait d’avoir des régimes différents, cela peut empêcher les employés d’être mobiles. En partant de là, les fonctionnaires ne seront pas encouragés à rejoindre le privé afin de ne pas voir leurs avantages s’évaporer.

Ce qui rend difficile la gestion des carrières, ralenti la capacité d’adaptation des fonctionnaires aux changements sectoriels et les démoralise au point de ne plus profiter des nouvelles offres d’emplois. «Grâce à un régime de pension unique la les travailleurs pourraient facilement être se déplacer » d’après la conclusion de l’OCDE.

PrécèdentSuivant
Louis
Co-créateur de HCMA.fr - Spécialisé en Banque et Bourse